Migrer une messagerie électronique d'un serveur IMAP vers des boîtes aux lettres en nuage

 

S’applique à : Office 365 for professionals and small businesses, Office 365 for enterprises, Live@edu

Dernière rubrique modifiée : 2013-04-26

Utilisez le tableau de bord Migration de messagerie dans le Panneau de configuration Exchange pour migrer le contenu des boîtes aux lettres des utilisateurs depuis un système de messagerie IMAP vers votre organisation de messagerie dans le nuage.

Pour démarrer une migration IMAP, sélectionnez Gérer mon organisation > Utilisateurs et groupes > Migration de messagerie > Nouveau. Dans le tableau de bord Migration de messagerie, sélectionnez IMAP, puis cliquez sur Suivant.

importantImportant :
Dans le cas d’une migration IMAP, vous ne pouvez migrer que la boîte de réception ou les autres dossiers de messagerie d’un utilisateur. Vous ne pouvez pas migrer les contacts ou les éléments du calendrier. De plus, vous pouvez migrer jusqu’à 500 000 éléments d’une boîte aux lettres utilisateur.
Avant de commencer

Avant de migrer du courrier à partir d'un serveur IMAP, vous devez planifier avec soin la migration, surtout si vous migrez de nombreux utilisateurs. Lors de la planification, veillez à suivre les Meilleures pratiques.

Pour préparer la migration :

  • Créer une boîte aux lettres en nuage pour chaque utilisateur que vous souhaitez migrer   Avant de pouvoir migrer les données d'une boîte aux lettres utilisateur sur le serveur IMAP, l'utilisateur doit disposer d'une boîte aux lettres en nuage et d'un ID d'utilisateur. Voici comment créer une nouvelle boîte aux lettres et un identifiant pour chaque utilisateur :

  • Obtenir le nom de domaine complet de votre serveur IMAP   Vous devez fournir le nom de domaine complet (FQDN) du serveur IMAP duquel les données de boîtes aux lettres proviennent, par exemple, imap.contoso.edu.

    Conseil   Utilisez un client IMAP ou la commande PING pour vérifier que vous pouvez utiliser le nom de domaine complet pour communiquer avec le serveur IMAP sur Internet.

  • Vérifier que vous pouvez vous connecter à votre serveur IMAP   Exécutez la commande Windows PowerShell suivante pour tester les paramètres de connexion à votre serveur IMAP.

    Test-MigrationServerAvailability -IMAP -RemoteServer <IMAP server FQDN> -Port <143 or 993>
    

    Remarque   Pour la valeur du paramètre Port, utilisez 143 pour les connexions non chiffrées ou 993 pour les connexions SSL.

  • Configurez le pare-feu local pour autoriser les connexions IMAP   Il se peut que vous deviez ouvrir certains ports du pare-feu local pour que le trafic réseau provenant du centre de données Microsoft pendant la migration soit autorisé à entrer dans votre organisation locale. Pour obtenir la liste des adresses IP utilisées par les centres de données de Microsoft, consultez : Plages d’adresses IP et URL d’Exchange Online

  • Décidez quels seront les dossiers qui ne seront pas migrés du système de messagerie du serveur IMAP   Par exemple, vous pouvez choisir de ne pas migrer le contenu des dossiers Éléments supprimés et Courrier indésirable, ainsi que les dossiers partagés.

    Important   Si vous migrez la messagerie électronique à partir d'un serveur Microsoft Exchange local, nous vous recommandons d'exclure les dossiers publics de la migration. Si vous ne le faites pas, le contenu des dossiers publics est copié dans la boîte aux lettres basée sur un nuage de chaque utilisateur.

  • Préparer le fichier CSV   Identifiez le groupe d'utilisateurs dont vous souhaitez migrer les boîtes aux lettres. Incluez-les dans le fichier CSV qui constitue le lot de migration. Si vous devez migrer des milliers de boîtes aux lettres, il est préférable de migrer les utilisateurs au moyen de plusieurs lots plus petits. Par exemple, si vous devez migrer 10 000 comptes, vous pouvez exécuter quatre lots de 2 500 utilisateurs chacun, ou diviser les lots par ordre alphabétique, par type d’utilisateur (enseignants, étudiants et anciens élèves, par exemple), par niveau d’étude (étudiants de première année, de deuxième année, de troisième année et de quatrième année), ou selon toute autre méthode vous permettant de suivre les utilisateurs migrés.

    Voici les attributs obligatoires pour chaque utilisateur :

    • EmailAddress spécifie l'ID d'utilisateur pour sa boîte aux lettres basée sur le nuage.

    • UserName spécifie le nom de connexion utilisateur de la boîte aux lettres sur le serveur IMAP.

    • Password correspond au mot de passe du compte de l'utilisateur dans le système de messagerie IMAP.

    Voici un exemple de format pour le fichier CSV. Dans cet exemple, trois boîtes aux lettres font l’objet d’une migration.

    EmailAddress,UserName,Password
    terrya@contoso.edu,terry.adams,1091990
    annb@contoso.edu,ann.beebe,2111991
    chrisc@contoso.edu,chris.cannon,3281986
    

    Pour l'attribut UserName, en plus du nom d'utilisateur, vous pouvez utiliser les informations d'identification d'un compte de super-utilisateur ou d'un compte administrateur ayant les droits d'accès à toutes les boîtes aux lettres sur le serveur IMAP. Pour plus d’informations, consultez la rubrique Préparer un fichier CSV pour migrer une messagerie électronique d'un serveur IMAP.

    Conseil   Comme point de départ pour la création du fichier de migration CSV, utilisez le fichier CSV que vous avez créé pour importer les nouveaux utilisateurs. Par exemple, si vous importez 2 000 nouveaux utilisateurs vers votre organisation dans le nuage, créez un fichier CSV pour migrer le courrier de ces mêmes 2 000 utilisateurs.

  • Assignez les permissions des comptes super-utilisateur ou administrateur pour accéder aux boîtes aux lettres de votre organisation Exchange   Si vous utilisez des informations d'identification administrateur dans le fichier CSV, le compte utilisé doit posséder les permissions nécessaires à l'accès aux boîtes aux lettres locales. Il est possible d’attribuer une autorisation Full Access à chaque boîte aux lettres ou une autorisation Receive As à une base de données de boîtes aux lettres. Pour plus d'informations, consultez les rubriques suivantes:

     

    Exchange 2010

    Autorisation de l’accès à la boîte aux lettres

    Exchange 2007

    Exchange 2003

Retour au début

Créer et démarrer des lots de migration

Étape 1 : configurer les paramètres de votre serveur pour les migrations de la messagerie

  1. Sélectionnez Gérer mon organisation > Utilisateurs et groupes > Migration de messagerie > Nouveau.

  2. Dans la page Bienvenue sur la migration de messagerie, sélectionnez IMAP et cliquez sur Suivant.

  3. Configurez les paramètres du serveur.

     

    Dans ce champ... Procédez comme suit…

    * Serveur IMAP

    Entrez le nom de domaine complet (FQDN) du serveur IMAP pour le système de messagerie IMAP.

    Authentification

    Sélectionnez la méthode d’authentification utilisée par le serveur IMAP. Vous avez le choix entre les options Basic, l'option par défaut, et NTLM. Utilisez NTLM si cela est requis par votre serveur IMAP.

    Chiffrement

    Sélectionnez la méthode de chiffrement utilisée par le serveur IMAP. Vous avez le choix entre les options None, TLS et SSL, l'option par défaut.

    * Port

    Sélectionnez le numéro de port TCP utilisé pour la connexion au serveur IMAP. Utilisez le port 143 pour les connexions chiffrées, le port 143 pour les connexions TLS et le port 993 pour les connexions SSL.

    Nombre de boîtes aux lettres à faire migrer simultanément

    Indiquez le nombre de connexions au serveur IMAP disponibles pour migrer le courrier électronique vers les boîtes aux lettres basées sur un nuage. Si la valeur est définie sur 3, qui est la valeur par défaut, il est possible de migrer jusqu’à trois boîtes aux lettres simultanément, et ce jusqu’à ce que toutes les boîtes aux lettres du lot de migration soient migrées. Le nombre maximal de connexions est 10. Pour plus d’informations sur la façon d’optimiser ce paramètre, consultez la rubrique Nombre maximal de connexions à votre serveur de messagerie.

    Remarque   Les paramètres du serveur que vous configurez seront conservés sur cette page lors de la prochaine exécution de la migration de messagerie pour migrer un nouveau lot de boîtes aux lettres.

  4. Cliquez sur Suivant. Microsoft Exchange tente de communiquer avec le serveur IMAP pour vérifier le nom de domaine complet (FQDN) du serveur et le port utilisé pour recevoir les demandes IMAP. Si la connexion test au serveur IMAP réussit, la page Spécifier ce que vous souhaitez migrer et de quelle manière (étape 2 sur 3) s’affiche. Si la connexion test échoue, vous obtenez une erreur. Vérifiez les paramètres de configuration et tentez une nouvelle connexion. Vous devez vous connecter au serveur IMAP pour continuer.

    Si vous ne pouvez pas vous connecter au serveur IMAP, regardez cette vidéo pour y découvrir des conseils de résolution des problèmes.

Retour au début

Étape 2 : télécharger le fichier CSV et exclure les dossiers spécifiques de la migration de messagerie

  1. Cliquez sur Parcourir pour sélectionner le fichier CSV associé au lot de migration IMAP.

  2. Dans le champ Nom du lot, tapez un nom qui identifie le lot de migration. Ce nom est affiché sur la page de migration de la messagerie. Les noms de lot ne peuvent contenir des espaces ou des caractères spéciaux.

  3. Cliquez sur Ajouter des dossiers à exclure si vous souhaitez migrer le contenu de certains dossiers dans les boîtes aux lettres des utilisateurs, tel que les éléments supprimés ou le courrier indésirable, ou si vous souhaitez exclure les dossiers partagé et public.

  4. Tapez le nom du dossier, puis cliquez sur Ajouter Ajouter. Veillez à taper le nom du dossier exactement tel qu’il s’affiche, par exemple, Éléments supprimés ou Courrier indésirable.

  5. Vous pouvez ajouter plus d'un dossier à la liste. Lorsque vous avez terminé d’ajouter des dossiers, cliquez sur OK.

    Important   Si vous migrez la messagerie électronique à partir d'un serveur Microsoft Exchange local, nous vous recommandons d'exclure les dossiers publics de la migration. Si vous ne le faites pas, le contenu des dossiers publics est copié dans la boîte aux lettres basée sur un nuage de chaque utilisateur.

    Par ailleurs, les dossiers dont le nom contient une barre oblique (/) ne sont pas migrés. S'ils souhaitent migrer des dossiers dont le nom contient une barre oblique, les utilisateurs doivent renommer les dossiers ou remplacer les barres obliques par un autre caractère, comme un trait de soulignement (_) ou un tiret (-).

  6. Pour envoyer des copies des rapports de migration aux autres utilisateurs, cliquez sur Parcourir en bas de la page.

  7. Cliquez sur Suivant.

    Microsoft Exchange vérifie les conditions suivantes dans le fichier CSV :

    • Le fichier n'est pas vide.

    • Le fichier utilise la mise en forme des valeurs séparées par des virgules.

    • Le fichier ne contient pas plus de 50 000 lignes.

    • Le fichier a une taille inférieure à 10 Mo.

    • Le fichier inclut les attributs obligatoires dans la ligne d’en-tête :

      • EmailAddress spécifie l’ID d’utilisateur pour le compte en nuage de l’utilisateur

      • UserName, spécifiant le nom de connexion utilisateur de la boîte aux lettres dans le système de messagerie IMAP

      • Password, spécifiant le mot de passe du compte de l’utilisateur dans le système de messagerie IMAP

    • Le fichier contient des lignes comportant le même nombre de colonnes que la ligne d'en-tête.

    Si l'une de ces conditions n'est pas remplie, vous obtenez une erreur décrivant la cause de l'échec. À ce stade, vous devez corriger le fichier CSV et le renvoyer. Pour plus d’informations, consultez la rubrique Préparer un fichier CSV pour migrer une messagerie électronique d'un serveur IMAP.

    Si le fichier CSV remplit toutes les conditions requises, la page Lot de migration <nom du lot> créé avec succès (étape 3 sur 3) s'affiche.

  8. Consultez les informations sur le lot de migration, puis cliquez sur Fermer.

Étape 3 : démarrer le lot de migration

Après avoir créé un lot de migration, celui-ci s’affiche dans la liste sur la page de migration de la messagerie électronique. Les détails sur le lot de migration sélectionné sont affichés dans le volet Détails. L’état du lot de migration est défini à Créé.

Pour commencer le traitement d’un lot de migration, sélectionnez-le, puis cliquez sur Démarrer.

Retour au début

Que se passe-t-il après le démarrage d’un lot de migration ?

Après avoir démarré le lot de migration, l'état affiché dans le volet Détails passe à Mis en fil d’attente ou En cours d’exécution. Les boîtes aux lettres sont migrées dans le même ordre de tri que dans le fichier CSV.

Le tableau suivant décrit les informations affichées dans le volet Détails pour le lot de migration sélectionné.

 

Champ Description

État

L’état actuel du lot de migration sélectionné. Inclut les états suivants :

  • Créé   Indique que le lot de migration est créé. Dans cet état, vous pouvez démarrer, modifier ou supprimer sa position dans la file d’attente en utilisant déplacer vers le haut ou déplacer vers le bas.

  • Mis en attente   Indique que le lot de migration a été démarré. Si le lot de migration se trouve en haut de la file d’attente, son exécution commencera. Si des lots de migration se trouvent au-dessus de ce dernier dans la file d’attente, le lot de migration restera dans un état de mise en file d’attente. Son exécution commencera après que toutes les tâches de migration sont effectuées. Dans cet état, vous pouvez arrêter le lot de migration ou modifier sa position dans la file d’attente de migration en utilisant déplacer vers le haut ou déplacer vers le bas.

  • En cours d’exécution   Indique que les boîtes aux lettres dans le lot de migration sont activement migrées. Dans cet état, vous pouvez arrêter le lot de migration.

  • Arrêté   Indique que le lot de migration est arrêté et que plus aucune boîte aux lettres du lot n’est en cours de migration. Dans cet état, vous pouvez redémarrer le lot de migration.

  • Synchronisé   Indique que le lot de migration est effectué et que plus aucune boîte aux lettres n’est en cours de migration. Un lot de migration dans cet état peut contenir des erreurs lorsque les boîtes aux lettres n’ont pas été migrées.

Demandé

Le nombre de boîtes aux lettres à migrer dans le lot de migration. Ce nombre correspond au nombre de lignes du fichier de migration CSV.

Synchronisé

Nombre de boîtes aux lettres du lot de migration actuel qui ont été créées dans votre organisation basée sur un nuage. Ce champ est mis à jour pendant la migration.

Actif

Spécifie le nombre de boîtes aux lettres migrées activement. Ce nombre correspond au nombre de boîtes aux lettres à migrer simultanément que vous avez spécifié lors de la configuration des paramètres de connexion.

Erreurs

Nombre de boîtes aux lettres dont la migration a échoué.

Moment de la création

Date et heure de création du lot de migration.

Heure de début

Date et heure de démarrage du lot de migration.

Heure de la synchronisation initiale

Date et heure d’achèvement du lot de migration.

Durée de la synchronisation initiale

Le laps de temps qu’il a fallu pour terminer le lot de migration.

Heure de la dernière synchronisation

La dernière fois que le lot de migration a été redémarré, ou la dernière fois qu’une synchronisation incrémentielle a été exécutée pour le lot.

Détails par utilisateur

Cliquez sur Ouvrir pour afficher les informations d’état sur chaque boîte aux lettres dans le lot de migration. Pour plus d’informations, consultez la rubrique Rapport d’état des utilisateurs de migration de la messagerie électronique.

Rapports

Cette section du volet Détails contient des liens se rapportant à la réussite de la migration et aux rapports d’erreur. Les liens à ces rapports sont envoyés à l’administrateur après que la migration est terminée.

Cliquez sur succès ou Erreurs pour télécharger les rapports suivants :

  • MigrationStatistics   Fichier CSV contenant une ligne pour chaque boîte aux lettres qui a été correctement migrée. Chaque ligne contient l’adresse de messagerie électronique de la boîte aux lettres, l’état de la migration, le nombre d’éléments de boîte aux lettres migrés et le nombre d’éléments de boîte aux lettres qui ont été ignorés et qui n’ont pas été migrés.

  • MigrationErrors   Fichier CSV contenant une ligne pour chaque boîte aux lettres qui n’a pas été migrée ou configurée pour le transfert de messages. Chaque ligne contient l’adresse de messagerie électronique de la boîte aux lettres et une description de l’erreur.

Retour au début

Contrôle du lot de migration

Utilisez le tableau de bord de migration de la messagerie électronique et les statistiques de migration par utilisateur pour contrôler l’état du lot de migration. Pour plus d'informations, consultez les rubriques suivantes:

Interrompre un lot de migration

Si vous avez démarré un lot de migration dont l’état indique Mis en fil d’attente ou En cours d’exécution, vous pouvez l’interrompre. Pour arrêter un lot de migration, sélectionnez-le et cliquez sur Suspendre. Lorsque vous interrompez un lot de migration mis en fil d’attente, il ne démarrera pas à l’issue de l’exécution du précédent lot de migration.

Lorsque vous interrompez un lot de migration en cours d’exécution, le traitement en cours de la boîte aux lettres est arrêté immédiatement et n’est pas mené à son terme. L’interruption d’un lot de migration n’affecte pas les boîtes aux lettres qui ont été migrées.

Lorsqu’un lot de migration en cours est interrompu, vous recevez un message électronique d’état indiquant le nombre de boîtes aux lettres migrées avec succès avant l’interruption du lot ainsi que le nombre de boîtes aux lettres n’ayant pas été migrées. Ce message comprend également des liens vers le rapport statistiques répertoriant les boîtes aux lettres migrées avec succès ainsi que vers le rapport d’erreurs établissant la liste des boîtes aux lettres n’ayant pas été migrées.

Redémarrer un lot de migration

Vous pouvez redémarrer une migration interrompue ou bien un lot de migration terminé comprenant des erreurs se traduisant par la non migration de boîtes aux lettres.

Pour redémarrer un lot de migration, sélectionnez-le et cliquez sur Reprendre.

Créer et démarrer des lots de migration supplémentaires

Si un lot de migration comprend des erreurs ou bien si vous souhaitez migrer le contenu d’autres boîtes aux lettres locales vers le nuage, vous pouvez créer et démarrer un nouveau lot de migration. Pour créer un nouveau lot de migration, vous devez envoyer un nouveau fichier CSV comprenant des informations sur les boîtes aux lettres à migrer. Vous pouvez créer et lancer un maximum de cinq lots de migration. Si un lot de migration est en cours d’exécution lors du démarrage d’un autre lot de migration, l’état du lot nouvellement créé est défini sur Mis en fil d’attente. Lorsque vous créez un nouveau lot de migration, il n’est pas nécessaire d’entrer les paramètres de connexion. Les éléments de connexion sont conservés après le traitement du lot précédent.

Configurez votre enregistrement MX pour qu’il pointe vers votre organisation de messagerie basée sur un nuage.

Tant que vous n'avez pas changé votre enregistrement MX, le courrier électronique envoyé aux utilisateurs est toujours acheminé vers leurs boîtes aux lettres dans le système de messagerie IMAP. Quand une boîte aux lettres d’utilisateur est migrée avec succès, la boîte aux lettres sur le serveur IMAP et la boîte aux lettres sur le nuage sont synchronisées toutes les 24 heures jusqu’à ce que vous arrêtiez ou supprimiez un lot de migration. Cela permet aux utilisateurs d’utiliser leur compte dans le nuage pour accéder aux messages électroniques envoyés à leur boîte aux lettres IMAP. Lorsque vous configurez les enregistrements MX de votre organisation pour qu'ils pointent sur votre organisation de messagerie basée sur le nuage, tous les courriers électroniques sont directement envoyés vers les boîtes aux lettres basées sur un nuage.

Important   Il faut entre 24 et 72 heures pour que l’enregistrement MX mis à jour soit propagé. Attendez au moins 24 heures après avoir modifié l’enregistrement MX et vérifiez ensuite que tous les courriers électroniques ont été acheminés vers les boîtes aux lettres basées sur un nuage.

Après avoir modifié l’enregistrement MX et avoir vérifié que tous les courriers électroniques sont acheminés vers des boîtes aux lettres basées sur le nuage, vous pouvez supprimer les lots de migration.

Supprimer un lot de migration

Une fois les éléments des boîtes aux lettres pour un lot de migration IMAP migrés avec succès, vérifiez les points suivants avant de supprimer le lot de migration :

  • Ce courrier est envoyé directement aux boîtes aux lettres dans le nuage après avoir modifié votre enregistrement MX pour pointer vers votre organisation de messagerie dans le nuage.

  • Ces boîtes aux lettres dans le nuage ont été synchronisées au moins une fois après l’envoi du courrier directement aux boîtes aux lettres dans le nuage. Pour ce faire, assurez-vous que la valeur dans le champ Heure de la dernière synchronisation pour le lot de migration est plus récente que la date et l’heure de début d’acheminement direct du courrier aux boîtes aux lettres dans le nuage. Cela vous aidera à vous assurer que le courrier le plus récent a été copié vers les boîtes aux lettres dans le nuage avant d’être envoyé directement. Après avoir supprimé le lot de migration, les boîtes aux lettres locales et dans le nuage ne seront plus synchronisées.

Pour supprimer le lot de migration, sélectionnez-le et cliquez sur Supprimer Supprimer. Lorsque vous supprimez un lot de migration IMAP, le service de migration nettoie tous les enregistrements associés au lot de migration et supprime celui-ci. Le lot est supprimé de la liste des lots de migration.

importantImportant :
N’affectez pas de stratégie de rétention contenant une balise de rétention d’archivage à la boîte aux lettre dans le nuage d’un utilisateur avant d’avoir supprimé le lot de migration contenant cette boîte aux lettres. Si un élément dans la boîte aux lettres dans le nuage de l’utilisateur est placé dans la boîte aux lettres d’archive de l’utilisateur en raison de l’expiration de la limite de rétention de l’élément, le même élément de la boîte aux lettres locale sera de nouveau copié dans la boîte aux lettres dans le nuage de l’utilisateur après la synchronisation incrémentielle suivante effectuée sur la boîte aux lettres. Pour éviter cela, supprimez les lots de migration avant d’affecter une stratégie de rétention aux boîtes aux lettres dans le nuage.

Retour au début

Meilleures pratiques

Voici quelques conseils pour optimiser votre migration IMAP :

  • Augmentez les limites de connexions à votre serveur IMAP   De nombreux pare-feu et serveurs de messagerie électronique ont des limites « par utilisateur », des limites par adresse IP et des limites de connexions globales. Avant de migrer des boîtes aux lettres, assurez-vous que votre pare-feu et votre serveur IMAP sont configurés pour permettre un nombre de connexions élevé ou maximal pour les paramètres suivants :

    • nombre total de connexions simultanées au serveur IMAP ;

    • nombre de connexions par un utilisateur déterminé. Ceci est important si vous utilisez les informations d’identification d’administrateur dans le fichier de migration CSV parce que toutes les connexions au serveur IMAP sont effectuées par ce compte d’utilisateur ;

    • nombre de connexions à partir d’une seule adresse IP. Cette limite est généralement appliquée par le pare-feu ou le serveur de messagerie électronique.

    Si votre serveur IMAP exécute Microsoft Exchange Server 2010 ou Exchange 2007, les paramètres par défaut pour les limites de connexion sont bas. Veillez à augmenter ces limites avant de procéder à la migration de la messagerie électronique. Par défaut, Exchange 2003 n’impose aucune limite au nombre de connexions.

    Pour plus d’informations, voir :

  • Modifier le paramètre de durée de vie DNS (TTL) sur votre enregistrement MX   Avant de démarrer la migration des boîtes aux lettres, modifiez le paramètre DNS TTL sur votre enregistrement MX actuel et attribuez-lui un intervalle plus court, tel que 3600 secondes (une heure). En réduisant ainsi l’intervalle TTL, lorsque vous modifiez l’enregistrement MX pour qu’il pointe vers votre organisation de messagerie électronique basée sur le nuage après la migration de toutes les boîtes aux lettres, l’enregistrement MX mis à jour devrait se propager plus rapidement.

  • Exécuter un ou plusieurs lots de migration test   ll est préférable d'exécuter quelques lots de migration IMAP de petite taille avant de migrer un grand nombre d'utilisateurs. Lors d’une migration test, vous pouvez effectuer les opérations suivantes :

    • Vérifier le format du fichier CSV.

    • Tester les paramètres utilisés pour la connexion au serveur IMAP

    • Vérifier que vous pouvez migrer avec succès des messageries à l'aide des informations d'identification super-utilisateur, le cas échéant.

    • Déterminer le nombre optimal de connexions simultanées au serveur IMAP pour minimiser l’impact sur votre bande passante Internet. Pour plus d’informations, consultez la rubrique Nombre maximal de connexions à votre serveur de messagerie.

    • Vérifier que les dossiers exclus ne sont pas migrés vers les boîtes aux lettres basées sur le nuage.

    • Déterminer le temps requis pour migrer un lot d'utilisateurs.

    Utilisez des fichiers CSV qui comportent le même nombre de lignes et qui exécutent des lots à des heures similaires. Comparez ensuite le temps d'exécution total de chaque lot de test. Vous pouvez ainsi estimer le temps requis pour migrer toutes vos boîtes aux lettres, déterminer la taille optimale de chaque lot de migration et établir le nombre de connexions simultanées au serveur IMAP qu'il convient d’utiliser pour assurer une bonne vitesse de migration sans affecter la bande passante Internet.

  • Créer des boîtes aux lettres et migrer les courriers électroniques du même lot d'utilisateurs   Comme point de départ pour la création du fichier CSV, utilisez le fichier CSV que vous avez créé pour importer les nouveaux utilisateurs. Par exemple, si vous importez 2 000 nouveaux utilisateurs vers votre organisation de messagerie basée sur un nuage, créez un fichier CSV pour migrer du courrier pour ces mêmes 2 000 utilisateurs. C'est une façon efficace d'organiser et gérer votre migration à partir d'un système de messagerie local vers votre organisation basée sur le nuage.

  • Utiliser les informations d'identification super-utilisateur ou administrateur dans le fichier CSV pour migrer des courriers électroniques   Cette méthode est la plus simple et celle qui présente le moins d'inconvénients pour les utilisateurs, car elle minimise les erreurs de synchronisation provoquées par la modification par un utilisateur de son mot de passe sur le compte local. Elle évite également la communication ou la modification des mots de passe des utilisateurs. Si vous choisissez cette méthode, assurez-vous que le compte administrateur que vous utilisez dispose des autorisations requises pour accéder aux boîtes aux lettres que vous migrez.

    Conseil   Si vous décidez d'utiliser les informations d'identification des utilisateurs dans le fichier CSV, vous devrez modifier l'ensemble des mots de passe des utilisateurs et empêcher ensuite aux utilisateurs de les modifier sur leur compte local, avant de migrer leurs boîtes aux lettres. Si des utilisateurs modifient leur mot de passe avant que leur boîte aux lettres soit migrée vers celle basée sur le nuage, la migration échouera. S’ils modifient leur mot de passe après la migration de leur boîte aux lettres, les nouveaux courriers électroniques envoyés à leur boîte aux lettres sur le serveur IMAP ne seront pas migrés vers leur boîte aux lettres basée sur le nuage.

  • N'effacez aucune boîte au lettre ni ne modifiez aucune adresse SMTP pendant la migration   Le système de migration signale une erreur lorsqu'il ne trouve pas de boîte aux lettres ayant été migrée. Pensez à finaliser la migration avant de supprimer ou de modifier l'adresse SMTP d'une boîte aux lettres locale ou basée sur le nuage qui a été migrée.

  • Communiquez avec vos utilisateurs   Envoyez aux utilisateurs un message d'avertissement les informant que vous êtes sur le point de migrer le contenu de leur boîte aux lettres locale vers votre organisation basée sur le nuage. Vous devez prendre en compte ce qui suit:

    • Indiquez aux utilisateurs que les messages électroniques dont la taille est supérieure à 35 Mo ne feront pas l’objet de la migration. Demandez aux utilisateurs d'enregistrer les messages et pièces jointes très volumineux sur leur ordinateur local ou sur leur lecteur USB amovible.

    • Demandez aux utilisateurs de supprimer les messages électroniques anciens ou inutiles de leur boîte aux lettres locale avant la migration. Cela réduit le volume des données à migrer et le temps de migration global. Vous pouvez également nettoyer les boîtes aux lettres vous-même.

    • Suggérez aux utilisateurs de sauvegarder leur boîte de réception.

    • Indiquez aux utilisateurs les dossiers qui ne feront pas l'objet de la migration.

    • Les dossiers dont le nom contient une barre oblique (/) ne sont pas migrés. S'ils souhaitent migrer des dossiers dont le nom contient une barre oblique, les utilisateurs doivent renommer les dossiers ou remplacer les barres obliques par un autre caractère, comme un trait de soulignement (_) ou un tiret (-).

    • Signalez aux utilisateurs quand ils pourront utiliser leur compte basé sur le nuage pour accéder aux courriers électroniques migrés de leur compte local. N’autorisez pas les utilisateurs à accéder à leur compte basé sur le nuage avant que vous ne soyez prêt à finaliser la migration.

      Pour plus d'informations sur la façon de fournir aux utilisateurs des informations sur leurs nouveaux comptes basés sur le nuage, Consultez la rubrique Envoyer un message de bienvenue aux nouveaux utilisateurs.

Retour au début

 
Rubriques connexes
Chargement...
Aucune ressource n'a été trouvée.